Johnny Clegg, la passion zoulou – Philippe Conrath

Partage aux copains

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email
Première de couverture de Johnny Clegg, la passion zoulou - Philippe Conrath
Johnny Clegg, la passion zoulou de Philippe Conrath

 

Voir sur Amazon

 

 

Kouloula veut aussi rendre hommage à Johnny Clegg décédé en juillet 2019. 

De son vrai prénom Jonathan, le « White Zoulou » est né en 1953 au Royaume Uni. Il n’y restera pas longtemps, après son divorce, sa mère, originaire de Rhodésie (actuel Zimbabwe), décide de repartir en Afrique avec son fils alors âgé de 6 ans.  

Son beau-père, un journaliste Sud-Africain d’origine Afrikaans, aura une grande importance dans l’éducation de Johnny. Dans sa jeunesse, il ira aussi vivre en Zambie qui vient alors tout juste de prendre son indépendance, c’est dans ce contexte de pays naissant, qu’il ira dans une école multiraciale et découvre d’autres cultures que la sienne. 

En revenant à Johannesburg, cette fois, dans un pays en plein Apartheid, il éveille sa conscience idéologique et politique. C’est à Durban qui rencontrera Sipho, la légende est alors lancée ! 

En musicien hétéroclite et engagée ils commenceront par faire des concerts clandestins en Afrique du Sud avant de s’exiler pour continuer la musique et leur combat.  

 

 

Voir sur Amazon

 

 

Tu as appris quelque chose ? Partage le aux copains !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rester libre

La Rédaction de Kouloula, est et restera indépendante ! C’est pour cela que nous utilisons parfois des liens affiliés. Nous touchons des commissions, sans coût supplémentaire pour vous. Vous pouvez donc facilement nous soutenir, merci à ceux qui le feront 🔥

A lire aussi

Suivre kouloula sur les réseaux

En nous soutenant sur les réseaux sociaux, vous nous donnez du poids face aux annonceurs et vous nous donnez la motivation de continuer à partager avec vous ! Merci