fbpx

Pleure, ̫ pays bien-aim̩ РAlan Paton

Partage aux copains

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email
Première de couverture Pleure, ô pays bien-aimé - Alan Paton
Pleure, ô pays bien-aimé de Alan Paton

 

Voir sur Amazon

 

 

Il y a souvent de la beauté dans la tristesse. Ce livre est très beau… ✊

On y partage le sors de Stephen Koumalo, le pasteur noir d’un petit village d’Afrique du sud. Comme beaucoup de noirs dans les années 40, il part de son village et sa terre natale pour aller à Johannesburg.

Lui, ce ne n’est pas l’appel des mines mais celui de sa sœur cadette qui le pousse à rejoindre la grande ville. Sa sœur Gertrude est déjà dans le ventre de ce monstre naissant qu’est la ville de Johannesburg. 

Entourée de mine d’or, de charbon et d’autres métaux précieux, la ville de Johannesburg est le cœur de la nouvelle ruée vers l’or. Dans cette ville, les inégalités sont presque le moteur de la croissance. Les noirs sont au fond des mines et les blancs en hauts des immeubles.

C’est dans ce décor que Stephen va essayer de faire ce que tout homme, père, mari, veut faire, il souhaite rassembler sa famille. 

C’est un homme bon et paisible, qui découvre que la ville et ses vices ont déjà souillés le cœur et la vie de ses proches. Sa soeur, son fils ont se sont déjà égarés, comment les ramener dans le droit chemin ? Comment remettre la bienveillance et l’amour au sein de leurs vies ? Alors que la misère, poussent à la débrouille, à la criminalité, à la violence… 

C’est le genre de livre qu’on ne referme pas complètement, il est toujours un peu ouvert, prêt à nous rappeler que certaines choses sont indispensables dans la vie. Ce sont des personnages qui seront toujours un peu présents. 

 

 

Voir sur Amazon

Tu as appris quelque chose ? Partage le aux copains !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

Une question ? Une remarque ?

Rester libre !

La Rédaction de Kouloula, est et restera indépendante ! C’est pour cela que nous utilisons parfois des liens affiliés. Nous touchons des commissions, sans coût supplémentaire pour vous. Vous pouvez donc facilement nous soutenir, merci à ceux qui le feront 🔥

A lire aussi

Suivre kouloula sur les réseaux

En nous soutenant sur les réseaux sociaux, vous nous donnez du poids face aux annonceurs et vous nous donnez la motivation de continuer à partager avec vous ! Merci 

Contenu protégé