Un monde fou et cruel – Troy Blacklaws

Partage aux copains

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email
Première de couverture de Un monde fou et cruel - Troy Blacklaws
Un monde fou et cruel de Troy Blacklaws

 

Voir sur Amazon

 

 

Après « Karoo Boy » et « Oranges Sanguines » Troy Blacklaws publie sa troisième nouvelle en 2011. Cette fois ci, on se retrouve en 2004, plus de 10 ans après la fin de l’apartheid. 

On suivra principalement le destin de deux personnages.

Jabulani un professeur du Zimbabwe, anciennement la Rhodésie, doit fuir la répression imposé par Robert Mugabé, le dictateur violent. Il n’hésite pas, il faut aller au pays le plus riche d’Afrique, le pays arc en ciel de Nelson Mandela. 

Pourtant, il apprendra vite qu’en Afrique du sud, la fin de l’apartheid n’est pas encore la fin du racisme. Que le racisme n’est plus soutenu par la loi, mais qu’il existe toujours et qu’il n’est pas binaire.

Ce n’est pas le blanc qui opprime le noir, mais toutes les communautés qui se regardent en chien de faïence et utilisent la violence quand elles le veulent.

Comment en homme noir, Jabulani diot faire face au racisme entre ethnies ? Comment faire face à tant de haine ? Et comment surtout, stabiliser sa situation pour faire venir sa femme et ses enfants ? 

 

De l’autre côté on suit Jero, le fils d’un trafficant d’armes et de drogue. 

Jero étudie pourtant au Cap mais il ne trouve pas sa place dans ce nouveau monde. Ce nouveau monde où les noirs sont libres, mais surtout libres de rester pauvres dans les bidonvilles et libres de se faire la guerre entre ethnies.

Qui sont ces hommes qui sont prêts à tout sacrifier pour aider son prochain ? Y a t-il un espoir, même minuscule, que les hommes un jour ne cessent de s’entre-tuer ? 

 

Voir sur Amazon

 

Vous l’aurez deviné, le titre du livre est issu de cette chanson de Johnny Clegg et de Savuka.

Tu as appris quelque chose ? Partage le aux copains !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rester libre

La Rédaction de Kouloula, est et restera indépendante ! C’est pour cela que nous utilisons parfois des liens affiliés. Nous touchons des commissions, sans coût supplémentaire pour vous. Vous pouvez donc facilement nous soutenir, merci à ceux qui le feront 🔥

A lire aussi

Suivre kouloula sur les réseaux

En nous soutenant sur les réseaux sociaux, vous nous donnez du poids face aux annonceurs et vous nous donnez la motivation de continuer à partager avec vous ! Merci