fbpx

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

   L’animal dont je vais vous parler aujourd’hui s’appelle le Ratel. On l’appelle Honey Badger en anglais : traduisez miel blaireau pourtant ce n’est pas du miel que ce prédateur veut mais bien du sang et des larmes.

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Il inspire confiance

 

Mais quelle est cette chose allongée derrière ce bosquet ? Un blaireau ? Un putois ? « Le mieux ça serait d’aller y jeter un œil et de se rapprocher ». Oh là non malheureux ! il ne faut pas rigoler avec ces bêtes-là ! Comme un tank soviétique, un ratel a été conçu pour tuer. Il ne va jamais chercher la bagarre tout de suite par contre peu importe l’animal qui vient l’embêter : il ne se défilera JAMAIS. Même des buffles qui font 100 fois son poids.

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Armé comme jamais

 

Il possède de très longues griffes qui au mieux vous feront des cicatrices de cowboys complètement badass mais qui au pire vous déchireront le ventre comme un sac plastique.

La peau de son dos est plus résistante que le cuir. On dit ici que si l’on donnait des coups de machette sur le dos d’un ratel on casserait sa machette. Evidemment que je m’en tiens au « on dit ». Je vais pas commencer à en attaquer un à la machette. Vous êtes complètements fous hein, faut vous calmer là.

Une résistance au venin : étant omnivore il mange souvent des serpents (le gars a vraiment peur de rien) alors que nous, simple humains, on serait mort après s’être fait mordre par un cobra, le ratel lui il s’en fiche.

Des dents taillées comme des rasoirs. Bon j’avoue que sur ce coup-là celles des lions sont plus grandes mais comme je dis souvent aux filles : c’est pas la taille qui compte, c’est comment on s’en sert.

Et le ratel il s’en sert d’une manière complètement what the fuck.

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Le casse couille de la brousse

 

Lui sa technique d’attaque c’est de se faufiler entre les jambes de son prédateur pour qu’il puisse lui arracher directement… les testicules. Et oui c’est une des parties où la circulation du sang est la plus rapide du corps et les hémorragies à cet endroit sont très souvent fatales.
Mettez vous à la place de sa victime : on perd un combat contre un animal plus petit, on devient un eunuque et après on meurt. Super la brousse crédibilité derrière.

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Il y a encore des guépards grâce à lui

 

Dans la nature toutes les techniques sont possibles pour permettre à son espèce de survivre. Le guépard lui est encore en vie grâce au ratel. Et là je vous connais vous vous dîtes « quoi non mais quoi ?? » et vous avez raison c’est complètement fou.

En fait, les guépards et surtout les bébés guépards sont des cibles pour les autres prédateurs (lions, léopards) qui y voient une compétition pour eux. Les lions cherchent à les tuer pour pouvoir avoir plus de proies à chasser.

Ça serait comme faire virer un mec d’un buffet asiatique à volonté pour être sûr de pouvoir manger plein de nems (en gros).

Et donc pour mieux se protéger les bébés guépards grandissent avec une crête blanche qu’ils perdront à l’âge adulte. Pourquoi ? C’est pour que les lions pensent qu’ils font face à des ratels. Et vu qu’ils ont peur des ratels et bien ils les laissent tranquille.
J’hésitais à prendre un chien mais là j’ai trouvé mieux comme animal pour me faire respecter hein, je vais filer adopter un ratel.

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Un animal beaucoup trop sous-côté

 

Alors pour les lions là y a du monde : Les rois lions de Disney, Mia et le lion Blanc, tous les emblèmes du Moyen-Age (et ceux des Lannisters dans Games Of Thrones) etc etc..

Et les Ratels il y a quoi ? Même son cousin le blaireau est l’emblème de Poufsouffle. Bon c’est pas la meilleure maison mais au moins c’est à Poudlard : la classe.

Normalement grâce à cet article j’ai réussi à vous convaincre de choisir un nouvel animal préféré et le mieux ça serait de venir en Afrique (avec Kouloula bien sûr) les voir directement.

 
Moi la dernière fois que j’en ai vu c’était la nuit en allant remplir mon verre de Brandi (alcool Sud-Africain) il y en avait deux en train de fouiller les poubelles à un mètre de moi. Ouai on peut dire que j’ai frôlé la mort ouai, bas vous savez moi j’ai fait la guerre (c’est faux).

 

Le Ratel, l’animal qui défonçait les lions

 

 

Pour finir cet article je vous laisse avec une vidéo qui vous montre un ratel en action  ! 

 

 

 

POur aller plus loin :

On le partage

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn

On en discute ?