fbpx

Le scorpion, l’araignée de l’extreme

DTS #5

 

Eh oui, le scorpion c’est aussi un arachnide ! Mais il se distingue des araignées par ses deux énormes pinces et son dard. Pour être exact, ce sont ses pédipalpes (l’équivalent des mandibules chez les crustacés) et son aiguillon venimeux qui font de lui un véritable scorpion.

Il est donc déjà assez badass, deux gros bras et une arme fatale… Ce n’est pas tout !

Il a évolué pour survivre dans les conditions les plus extrêmes. Il  supporte des chaleurs de plus de 45°C durant la journée et des températures négatives la nuit. Il peut perdre jusqu’à un tiers de l’eau qu’il stocke pour se refroidir la journée, et, possède dans ses tissus un antigel qui l’empêche de se transformer en glaçon durant la nuit.

 

Conseil pratico-pratique :
On peut facilement reconnaître deux familles de scorpions, les buthidae et les scorpionidae. Les buthidae ont de grosses pinces et un aiguillon fin alors qu’on remarque l’inverse chez les scorpionidae, petites pinces et gros aiguillon. Les buthidae ne sont pas venimeux et les scorpionidae le sont.

Il faut donc faire plus attention aux scorpions aux petites pinces !

 

Scorpion scorpionidae

Scorpion buthidae

Le scorpion, l'araignée de l’extreme
 

 

POur aller plus loin :

On le partage

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn

On en discute ?