Save the Rhino protège le parc de Hluhluwe-iMfolozi

Partager aux potes

Photo de save the rhino une espèce en danger

Save the rhino est une organisation internationale dont les actions ne se restreignent pas uniquement à l’Afrique du Sud. Des actions de soutien sont aussi menées au Vietnam, en Indonésie, en Tanzanie, en Zambie, en Namibie et au Zimbabwe. 🤠

En Afrique du Sud, Save the Rhino est présente au uMkhuze Game Reserve à la réserve Hluhluwe-iMfolozi et soutient le African Rhino Specialist Group.

 

 

En ce qui concerne la protection de la réserve uMkhuze, il faut savoir que le KwaZulu-Natal est maintenant l’une des régions d’Afrique du Sud les plus touchée par le braconnage. On continue d’approcher le point où le nombre de décès de rhinocéros dépasse le nombre de naissance…  Save the rhino aide donc les équipes anti braconnage en les équipant de matériel neuf que ce soient des rangers neuves ou des panneaux solaires pour leur campement. 

 

Pour le soutient apporté à l’African Rhino Specialist Group, l’organisation prend le rôle de porte-voix et de soutient financier. Et ils en ont bien besoin, l’African Rhino Specialist Group travaille avec tous les pays africains où se trouvent des rhinocéros : Ouganda, Kenya, Tanzanie, Malawi, Rwanda, Zambie, Zimbabwe, Botswana, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud et Swaziland. 

Ils travaille aussi avec l’UICN pour mettre à jour les classifications des différentes espèces de rhinocéros. 

 

logo African Specialist Rhino Group & UICN
African Specialist Rhino Group & UICN
Sources : www.iucn.org

 

Le cas de Hluhluwe-iMfolozi Park est particulier, parce que dans les années 1950, « l’opération rhino » a permis d’éviter l’extinction du rhinocéros blanc du Sud, et devient donc la sanctuaire principal de cette espèce. Le Kwazulu-Natal a la plus grande densité de rhinocéros d’Afrique du Sud et le parc Hluhluwe-iMfolozi a une population énorme de rhinocéros blancs et noirs. 🦏

Il faut donc beaucoup de moyens pour contrecarrer le braconnage qui se déplace du nord du pays vers le Kwazulu-Natal. Il faut des appuis aériens, des unités canines et à cheval, des véhicules d’intervention et, des gardes équipés et entrainés. 🤯

 

Les objectifs principaux de l’organisation sont donc de : 

  • Protéger et faire en sorte d’accroître les populations sauvages de rhinocéros
  • Engager les communautés locales et leurs gouvernements dans la protection du rhinocéros.
  • Réduire le trafic illégal de cornes.
  • Travailler en réseau avec des partenaires susceptibles de mettre en places des actions concrètes en faveur du rhinocéros et de son habitat.
  • Échanger les informations relevées sur le terrain pour faire avancer les connaissances en lien avec ces espèces, notamment dans le maintien et la reproduction des rhinocéros en captivité.

 

Allez voir leur site : savetherhino.org

Suivez leur Facebook : savetherhinointernational

 

 

Tu as appris quelque chose ? Partage le aux copains !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.