fbpx

Une journĂ©e au parc Kruger, 13 heures de safari 🩏

Partage aux copains

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email
13h de safari au parc kruger en self drive

Le Kruger National Park

 

Impossible de commencer l’expĂ©dition d’une journĂ©e au Parc Kruger sans avoir un minimum introduit le sujet.

 

Un parc National unique

 

Le Parc Kruger est sans conteste l’un des plus grands parc national du monde et d’Afrique. Pour comparer avec le parc de Yellowstone 9 000 kmÂČ ou de la RĂ©serve naturelle nationale de Termit et Tin-Toumma ( the RNNTT ) qui a une superficie de prĂšs de 100 000 kmÂČ, le parc Kruger a une superficie de 19 000 kmÂČ.  Ce qui le diffĂ©rencie des autres parc Nationaux c’est plus son anciennetĂ© et sa biodiversitĂ©. FondĂ© en 1826 le parc Kruger va changer plusieurs fois de visage. Avec des noms et des tailles diffĂ©rentes, le parc aura bientĂŽt traversĂ© deux siĂšcles !

 

Coté biodiversité

 

On y dĂ©nombre environs 50 espĂšces de poisson, 34 d’amphibien, 115 de reptile, 500 d’oiseaux et 150 de mammifĂšre. La biodiversitĂ© ne se rĂ©sume pas aux animaux, on y trouve aussi, au moins 200 sortes d’herbes, 400 d’arbres et d’arbustes et plus de 1000 autres espĂšces de plantes. On a du mal Ă  s’imaginer qu’on y a compter 20 000 espĂšces d’insectes ! Un vĂ©ritable trĂ©sor !

 

On part ! Debout Ă  4h

 

On part donc pour 13 heures de safari. L’objectif est d’entrer dans le Parc dĂšs l’ouverture Ă  5h30, attention les horaires varient en fonction des saisons, et de sortir au dernier moment. La fermeture est à  18h30 et rappelons c’est une zone transfrontaliĂšre, avec de l’immigration clandestines et du braconnage, il vaut mieux ne pas apporter de l’eau au moulin des gardes en Ă©tant en retard. 

 

Nous allons faire ce safari en SelfDrive, c’est-Ă -dire sans passer par un Guide local qui nous fait la visite avec cet Ă©norme 4×4 amĂ©nagĂ©, un game viewer. De toutes maniĂšres, pas besoin d’un tout terrain pour profiter du parc et on a Edouard pour les conseils et anecdotes !

 

Debout à 4 heures du matin, ça fait pique un peu les yeux, mais on est heureux de partir en safari ! Heureusement on avait déjà préparé les sacs la veille. Je vous mets ici la liste des indispensables :

 

  • Beaucoup d’eau.
  • De quoi grignoter (pas pour les animaux !).
  • Une paire de jumelle (par personne).
  • De quoi se protĂ©ger du soleil.
  • Votre matĂ©riel photo, tĂ©lĂ©objectif et de quoi le stabiliser (voir bean bag).
  • La carte du parc.
  • Des Guide sur les animaux.
  • Passeport et stylo.

Bien sĂ»r, la liste n’est pas complĂšte mais avec ça vous ĂȘtes tranquilles.

 

On roule une heure environ en direction de Orpen Gate, le lever du soleil efface nos cernes, dĂ©colle nos yeux Ă©tire nos sourires ! On arrive au Gate un peu avant l’ouverture, parfait, on sera les troisiĂšmes Ă  entrer. Le garde vĂ©rifie notre coffre, nous donne un formulaire Ă  remplir et on repart pour passer le second gate.

 

Le temps d’arriver Ă  ce second gate, a peine 10 minutes, on a dĂ©jĂ  aperçu des impalas, de gnous et quelques koudous !

 

quelques impala sur la route au parck kruger

 

L’arrĂȘt est rapide, on va Ă  la rĂ©ception on rend le formulaire, on paie les 400 Rands par personne. Heureusement qu’on a pris notre passeport, certains doivent justifier le numĂ©ro de passeport renseignĂ© sur leur formulaire.

 

Avant de partir en pleine nature, on fait le plein d’essence et de cafĂ©ine.  Le pompiste nous lave aussi le par brise. Oui il y a bien des pompistes en Afrique du Sud, pas besoin de sortir de la voiture. Pensez Ă  lui demander de nettoyer le par brise, vous allez passer la journĂ©e Ă  regarder et Ă  prendre des photos Ă  travers !

 

On a dĂ©jĂ  la carte du parc mais c’est aussi Ă  ce moment que vous pouvez en trouver une. Avoir une carte est indispensable car il n’y a aucun rĂ©seau dans la majeure partie du parc. Vous pouvez aussi tĂ©lĂ©charger  cette partie de la carte sur votre tĂ©lĂ©phone grĂące Ă  google map. Vous pourrez la consulter mĂȘme sans rĂ©seau.

 

Le safari commence

 

C’est un plaisir intense et profond de rouler Ă  30 km/h sur une belle route lisse en laissant son regard parcourir la savane Ă  la recherche d’une petite tĂȘte, un mouvement d’herbe ou bien un immense Ă©lĂ©phant !

 

Il ne faut pas attendre longtemps pour que Edouard commence Ă  raconter anecdote aprĂšs anecdote tout ce qu’il connait sur la nature qui nous entoure. Pourquoi ne pas rouler sur la bouse prĂ©sente sur la route, pourquoi les zĂšbres ont-ils parfois la queue coupĂ©e, oĂč et quand trouver les fĂ©lins, qu’est ce qu’un oiseau parasite, ect


 

C’est pour ça que la prĂ©sence d’un guide peut vraiment changer votre safari. Il peut vous aider Ă  trouver les animaux camouflĂ©s Ă  100 mĂštres comme Ă  1 mĂštre mais qu’il est, pour le commun des voyageurs, impossible de distinguer dans les branches ou dans les hautes herbes.

 

Super buffles au parck kruger en self drive

 

Les main Camps

 

AprĂšs 4h de safari,  nous partons pour Satara, l’un des quelques main Camp du parc pour prendre un petit dĂ©jeuner, se dĂ©gourdir les jambes et passer aux toilettes.

 

Pour profiter de chaque moment et rester concentrĂ© sur l’horizon Ă  la recherche des animaux, les pauses sont indispensables. Personne ne peut apprĂ©cier de rester assis dans une voiture pendant 13 heures.

 

On reviendra dans ce Camp pour faire recharger la batterie de l’appareil photo et se reposer pendant le creux de la journĂ©e, vers 13h.

 

 

Un safari en selfdrive ça donne quoi ?

 

Le temps peut sembler long quand les animaux se font timides. L’attente ne fait que rendre l’excitation encore plus intense quand on aperçoit au loin une tĂȘte sortir des hautes herbes ou que l’on tombe carrĂ©ment nez Ă  nez avec un Ă©lĂ©phant restĂ© invisible jusque lĂ .

 

DĂšs que l’on voit une voiture arrĂȘtĂ©e sur le bord de la route, c’est qu’il y a un animal ! Quand il y a deux ou trois voitures, c’est  un Big Fives ! C’est Ă  dire l’un des 5 animaux mythiques de la savane. Les Big Fives Ă©taient les 5 animaux les plus dangereux Ă  chasser. Maintenant ce sont les 5 animaux les plus difficile Ă  photographier. Pour briller en sociĂ©tĂ© vous pourrez rajouter qu’il y a aussi les Ugly Five (les 5 moches) le facochĂšre, le gnou, le vautour, la hyĂšne et le marabou stork.

 

Les heures filent mais le bonheur d’ĂȘtre entourĂ© de nature sauvage et de se sentir pleinement immergĂ© au cƓur de ce monde si parfaitement orchestrĂ© s’éternise.

 

La vie sauvage est la plus animĂ©e, au petit matin et au couchĂ© du soleil. C’est donc quand on doit se diriger vers la sortie que les animaux se font de plus en plus visibles. Le soleil qui lavait tout de sa chaude lumiĂšre blanche s’est apaisĂ© et dĂ©verse maintenant une lumiĂšre dorĂ©e qui recouvre tout autour de nous.

 

L’heure de la fermeture approche et on doit donc se diriger vers le Gate d’Orpen. Essayant d’apercevoir les dernier animaux, il est difficile de rĂ©sister Ă  l’envie de s’arrĂȘter pour en profiter encore. On est chanceux de croiser un troupeau d’Ă©lĂ©phant sur notre route. On passe surtout Ă  cotĂ© d’un Ă©norme troupeau de Buffle, surement plus de 50, Ă  a peine 300 mĂštres du gate. On passe le gate Ă  18h30 pile et le garde nous dit « Hey ! you were the first here to come and the last one to leave! » . 

Les yeux piquent et les jambes sont lourdes (bizarrement) mais il y a le mĂȘme sourire bĂ©at plaquĂ© sur nos faces depuis le lever soleil.

 

Super coucher de soleil au parck kruger vers 18h

 

Il est plus facile d’introduire ce sujet que de le conclure. Le safari est une expĂ©rience difficile Ă  dĂ©crire, c’est Ă  vivre.

 

 

Tu as appris quelque chose ? Partage le aux copains !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

Une question ? Une remarque ?

Rester libre !

La RĂ©daction de Kouloula, est et restera indĂ©pendante ! C’est pour cela que nous utilisons parfois des liens affiliĂ©s. Nous touchons des commissions, sans coĂ»t supplĂ©mentaire pour vous. Vous pouvez donc facilement nous soutenir, merci Ă  ceux qui le feront đŸ”„

A lire aussi

Suivre kouloula sur les réseaux

En nous soutenant sur les réseaux sociaux, vous nous donnez du poids face aux annonceurs et vous nous donnez la motivation de continuer à partager avec vous ! Merci 

Contenu protégé